De son enfance et de son expérience d’infirmière en Thaïlande, Sasima, la fondatrice de Ban Thaï Spa, en garde un souvenir incomparable. Que ce soit les moments où enfant, elle marchait sur le dos de sa mère pour la soulager du stress ou ceux où ses patients réclamaient des massages pour éloigner les maux du quotidien, Sasima a toujours perçu le massage thaïlandais comme une forme de médecine traditionnelle. De son enfance en Thaïlande à ses années d’infirmière, Sasima garde des souvenirs forts qui l’influencent aujourd’hui. .

Aujourd’hui, c’est cette expérience dépaysante et propre à la culture thaïlandaise que l’on retrouve au sein de ses spas Ban Thaï : « Ban Thai, ça signifie la maison thaï », explique-t-elle, « et j’avais envie que l’on se sente dans mes spas comme on se sentirait dans mon pays maternel ».
Ce fut un pari fou pour la fondatrice et son mari, qui, en 2006, ont décidé d’ouvrir ensemble leur propre salon de massage thaïlandais, au cœur d’un pays encore très peu éduqué sur la question. Du jour au lendemain, il a fallu donner une nouvelle vision du massage thaï en France : plus qualitative, plus exclusive et qui se rapproche bien plus de l’art de vivre que d’une simple expérience bien-être ; surtout quand la vision première s’arrêtait aux massages érotiques.

Travailler en famille, c’était aussi un pari fou, mais Sasima avoue aujourd’hui que c’est un véritable bonheur au quotidien et ne le regrette pas : « la clé de ce succès, c’est que nous étions au départ en véritable syntonie avec le projet que l’on souhaitait créer. Et puis, au fil du temps, chacun a su trouver sa place, nos tâches se sont bien définies, et ça aide à ne pas mélanger les rôles ».
Pendant que son mari gère la partie marketing, Sasima, elle, gère l’image et la bonne tenue de chacun des spas. Travailler avec son cœur et garder le sourire sont ses deux mots d’ordre, que ce soit avec sa clientèle ou avec ses employés, toutes originaires de Thaïlande. Il n’est d’ailleurs pas rare au spa d’entendre parler la langue maternelle, où les « Sawadika » (bonjour) et les « Khob khun ka » (merci) sont entrés dans le vocabulaire quotidien de chacun.
Quand elle ne fait pas son jogging quotidien entre les 4 adresses de spas Ban Thaï dans la capitale, Sasima aime se détendre grâce à des soins du visage, même si elles privilégient ceux pratiqués en Thaïlande lors de ses nombreux voyages.

Chacun des protocoles de massage pratiqués chez Ban Thaï ont d’ailleurs été créés par Sasima, dans l’envie de transmettre sa culture, sa passion et sa bienveillance naturelle à sa clientèle. Si son soin favori est le Massage Ban Thaï (un massage traditionnel suivi d’un bain de vapeur), elle sait que les femmes actives ont parfois un emploi du temps chargé, c’est pourquoi elle a créé des protocoles plus courts, allant du Thaï Jasmin (massage aux huiles aromatiques) à la réflexologie plantaire.

Dans un décor directement inspiré et importé de Thaïlande, offrez-vous un moment privilégié : que vous préfériez les massages solos ou les massages en duo (très en vogue ces dernières années), Ban Thaï dispose aujourd’hui de 4 spas dans les quartiers les plus plébiscités de la capitale, où une clientèle fidèle de 10 ans, celle qui « fait désormais partie de la famille Ban Thaï » explique Sasima, côtoie les novices avides de détente et de dépaysement.

« la clé de ce succès, c’est que nous étions au départ en véritable syntonie avec le projet que l’on souhaitait créer. Et puis, au fil du temps, chacun a su trouver sa place, nos tâches se sont bien définies, et ça aide à ne pas mélanger les rôles. »

Prenez rendez-vous dès que le besoin se fait sentir dans un de nos salons de massage.